CAP Compagnies

31 mars 2011

PRESENTATION

CAP Compagnies, société nouvelle de diffusion de spectacles de Compagnies, a pour objectif :

  • d'ouvrir le monde de la diffusion à des Compagnies théâtrales dont le travail nous a artistiquement séduits mais qui méconnaissent les réseaux du spectacle vivant.
  • de proposer à des programmateurs des soirées de théâtre de qualité propres à satisfaire un large public et ce, à des conditions financières particulièrement attractives.

CAP Compagnies, de par ses fondateurs issus des secteurs publics et privés - " le théâtre, comme l'a si bien dit Laurent Terzieff, ce n'est pas ceci ou cela mais ceci ET cela " - a une connaissance approfondie du secteur d'animation culturelle mais aussi des difficultés rencontrées par tous les   " acteurs " de la profession - organisateurs, comédiens et techniciens - et souhaite contribuer à mettre en relation créateurs et diffuseurs sans mercantilisme ni ostracisme. 

Les quatre spectacles que nous vous proposons cette première saison méritent votre attention. Faites confiance à des Compagnies qui travaillent souvent dans l'ombre mais dont les seules motivations sont l'amour du travail bien fait et la satisfaction de partager avec vous émotions, rires, esprit, réflexion.

Bien à vous

Jean-Claude DERRY - Programmateur du Théâtre André Malraux de Rueil-Malmaison et ex-directeur du Théâtre de St-Germain-en-Laye.

Dominique DUMOND - Directeur des Productions Polyfolies (Le Quatuor...) et co-directeur du Théâtre des Bouffes Parisiens.

 

Posté par capcompagnies à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]


LES LOIS DE LA GRAVITE - Jean Teulé

 

Jusqu'au 22 mai à La Manufacture des Abbesses à Paris, les vendredis, samedis à 21h et dimanches à 17h.

affiche_manufacture

Il est 21h. Une femme entre dans un commissariat. Elle vient avouer le meurtre de son mari commis des années auparavant. Mais après avoir écouté son histoire, le policier de permanence refuse d’enregistrer sa déposition et de l’arrêter. Ces personnages fragiles, fêlés, mais déterminés vont s’affronter jusqu’à minuit… A partir d’un fait divers, Jean Teulé nous embarque dans un huit clos original, poignant et drôle.

La Presse

« La pièce tirée d'un roman de Jean Teulé, Les Lois de la Gravité, rencontre un grand succès au théâtre de la Manufacture des Abbesses à Paris. » Blaise de Chabalier - Le Figaro, le 2 mai 2011

« Ce spectacle est extrêmement plaisant [...] Marc brunet aime ce genre de spectacle qui mêle une extrême drôlerie et une profondeur des êtres et des thèmes. [...] le résultat est un petit bonheur. » Jean-Luc Jeener - Le Figaro Magazine, 16 avril 2011

« Rares sont les spectacles qui chavirent le coeur [...] L'une des meilleures surprises d'une saison théâtrale très inégale [...] Que dire, sinon que tous les ingrédients sont réunis pour nous faire passer une soirée mémorable ? [...] Un spectacle plein d'humanité. » Nathalie Simon - Le Figaro, 25 mars 2011

« On se croirait presque devant la télé à regarder un bon polar, un polar toutefois filmé à partir d'une situation insolite, aux confins de l'absurde et de l'étrange [...] épatante Hélène Vauquois [...] Christian Neupont plus vrai que nature. Plaisir du naturalisme sans caméra. » L'Humanité - Muriel Steinmetz

« Mise en scène solidement par Elizabeth Sender. Hélène Vauquois est magnifique dans ce rôle. Marc Brunet et Christian Neupont, indiscutables dansceux du commissaire et de son adjoint. Le théâtre comme on l'aime» Le Figaroscope - Jean-Luc Jeener

« Hélène Vauquois et Marc Brunet interprètent ce couple atypique et somme toute insolite avec une belle tendresse et une profonde conviction. Spectacle à découvrir » Pariscope


« Les comédiens excellent […] La situation a quelque chose d’ubuesque […] le rire, très présent va servir de soupape de décompression à un propos bien plus profond […] C’est en effet un tête à tête qui va faire surgir au grand jour bien des fêlures que propose Jean Teulé […] C’est profondément original, un brin surréaliste, un poil féroce, et aux antipodes du polar […] » Théâtrorama

A Propos du Roman :


« C’est, en somme, un antipolar. A l’origine, un crime comme il se doit. Mais on ne se torturera pas les méninges à deviner qui est le ou la coupable. D’emblée, elle se dénonce.[…] c’est le monde à l’envers. Sur cette trame de comédie, Jean Teulé a bâti un étonnant huis clos. Les dialogues crépitent. C’est atrocement drôle. Un roman d’une réelle originalité et un superbe défi… aux lois de la gravité. » Le Figaro Madame

 

Théâtre du Brasier - Mise en scène Elisabeth Sender - Avec Marc Brunet, Christian Neupont et Hélène Vauquois

 

Coproduction - Théâtre du Brasier - Ville de Fontenay-sous-Bois - Fontenay en Scène

Contact : Mathieu Charvot - 01.30.15.03.66 - mathieu@capcompagnies.fr 

Bande-Annoncehttp://www.manufacturedesabbesses.com/theatre-paris-piece-les_lois_de_la_gravit_la_bandeannonce-129-2.html

DOSSIER les_lois_de_la_gravite

 

Posté par capcompagnies à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

UNE PAIRE DE GIFLES - Sacha Guitry


4 pièces en un acte mises en scène par François Ha Van

IMG_6979

Quatre courtes pièces, trois personnages dans chacune d’elles, deux protagonistes et un dénouement savoureux dans une langue qui, sous des dehors charmants cache une noirceur et parfois une certaine cruauté. Avec Domitille Bioret, Valérie Even, Rafael Reves et Laurent Suire 

Un type dans le genre de Napoléon

« Lui », homme de principes, flegmatique voire énigmatique, fait irruption chez « Elle », femme bourgeoise, d’une logique à toute épreuve. Ces deux là se sont aimés pendant deux ans et demi et ne se sont pas vus depuis 18 mois. S’il revient sur les lieux, c’est qu’il a trouvé un paquet de lettres apportant la preuve d’une infidélité non avouée…

Le renard et la grenouille

Rosy et Jeannette, deux petites poules de luxe, caquettent à qui mieux mieux. Un riche industriel, Lucien Leclerc de Pavilly, a séduit Rosy mais est-ce de l’amour ou n’en veut-elle qu’à son argent ? Le petit piège qu’il lui tend pour en avoir le coeur net lui fera comprendre que les hommes qui aiment se payer le corps des femmes n’aiment pas que les femmes se paient leur 

tête. Pièce méconnue mais « une petite merveille » Pariscope

On passe dans huit jours

Effervescence au théâtre Poissonnière… Les répétitions du nouveau spectacle avec la vedette Fanny Talmont, que tout Paris adule, sont désastreuses et il faut remplacer la « star » incapable de jouer la dimension passionnée du rôle. Comment le lui faire admettre ? Un véritable défi pour l’auteur et le directeur du théâtre !

Une paire de gifles

Ici on joue aux cartes ; là, dans le salon contigu, on joue plutôt aux dames. Ce soir là, alors que Madame reçoit, elle se fait héler par son soupirant dont elle accepte les hommages depuis longtemps…mais pas plus. Le ton monte jusqu’à une gifle malheureuse qui fait intervenir le mari, lequel demande réparation pour cette gifle qu’il croit avoir été donnée par sa femme !

La Presse 

« Guitry nous jette une fois de plus dans le ravissement. Un spectacle succulent et très drôle. » Jacques Nerson. Nouvel Obs / Le Masque et la plume

« Du Guitry et du meilleur… La jeune troupe a de beaux atouts en main. Un petit bonheur de spectacle. » Jean-Luc Jeener / Le Figaroscope

« Il y a, dans le travail du metteur en scène François Ha Van, du rythme, de l’élégance, de la pertinence… Cela pétille comme du champagne ! » Marie-Céline Nivière / Pariscope

Compagnie François Ha Van / Le vélo volé

Contact : Mathieu Charvot - 01.30.15.03.66 - mathieu@capcompagnies.fr

DOSSIER_Une_paire_de_gifles

Posté par capcompagnies à 12:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SERMONS DE BOSSUET

 

Au choix :

Sermon sur le mauvais riche - Sermon sur la mort

14t19960704_me2515

Une prédication simple, issue du coeur, destinée à gagner ses auditeurs à la vérité chrétienne, tels présentent les Sermons de Jacques-Benigne Bossuet, des textes remarquables destinés à être prononcés en public mais pas à vocation littéraire. Il faut se réjouir que Patrick Schmitt ait eu l’idée de nous redécouvrir ces moments « exceptionnels de littérature, de réflexion et d’émotion » (Le Figaro), de faire réentendre ces textes magnifiques qui ont conservé toute leur actualité.

Sermon sur le mauvais riche

Ce Sermon fut prononcé au Carême du Louvre le 5 mars 1662 devant Louis XIV et sa Cour… et pourtant le ton est impitoyable : le riche est esclave de ses biens qui le corrompent…Occupé de mille affaires, il n’a pas le temps de penser à la mort et meurt privé de tout, abandonné des siens. Les pauvres qu’il pas secourus se tournent contre lui (dictionnaire des oeuvres. Coll. Bouquins) L’évêque de Meaux exhorte son auditoire à assister les pauvres. Il fustige la bassesse d’une vie consacrée aux intrigues du pouvoir à l’accumulation des richesses…et ce devant la Cour !

Sermon sur la mort

La mort apprend à l’homme « qu’il est infiniment méprisable en tant qu’il passe, et infiniment estimable en tant qu’il aboutit à l’éternité ». Bossuet entend montrer aux grands de ce monde que leur vie sur n’est rien face à la volonté divine, que les plaisirs terrestres auxquels ils s’adonnent sont susceptibles compromettre leur salut et qu’il convient de réfléchir à un changement de leur mode de vie. Il est généralement admis que « jamais Bossuet ne dépassera en éloquence simple, forte et entraînante Sermons prononcés à l’occasion du Carême de 1662.

La presse

« L’acteur est talentueux…Le texte d’une actualité remarquable ». Le Monde

« Servir le texte…Cette expression n’a jamais trouvé meilleure illustration que dans cette magnifique interprétation ». Les Trois Coups

« Il y a dans cette performance exceptionnelle bien plus que le talent d’un homme de théâtre : une véritable attitude de respect pour une voix qui appartient à notre patrimoine littéraire ». Paris Notre-Dame 

Compagnie Patrick Schmitt / La Forge - Avec Patrick Schmitt 

Contact : Mathieu Charvot - 01.30.15.03.66 - mathieu@capcompagnies.fr 

DOSSIER_Sermons_de_Bossuet

Posté par capcompagnies à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2011

LE SOUPER - Jean-Claude Brisville

 

DSC_8781_2

6 juillet 1815, rue Saint-Florentin chez Talleyrand. Au lendemain de Waterloo et à la veille de donner un nouveau régime à la France, Jean-Claude Brisville imagine une rencontre historique, à l’heure où la conjoncture politique contraint Talleyrand – Seigneur de Périgord, Evêque d’Autun – et Fouché – Duc d’Otrante, Président du gouvernement provisoire – à la négociation. Entrés dans nos mémoires, comme « le vice appuyé sur le bras du crime », Talleyrand et Fouché forment un couple infernal ayant en commun un cynisme absolu, une grande fortune et le goût dévorant du pouvoir.

Jean-Claude Brisville a imaginé que dans la nuit du 6 au 7 juillet 1815, Talleyrand invite Fouché à souper dans son hôtel de la rue Saint Florentin pour décider du sort de la France. C’est peut-être ce qui s’est passé…après tout ! Une magnifique joute oratoire.

« Fouché et Talleyrand, ces deux ministres de Napoléon capables de tout, sont les figures les plus psychologiquement intéressantes de cette époque. Tous deux sont des cerveaux clairs, positifs, réalistes. Tous deux sont passés par l’école de l’Eglise et par la brûlante école supérieure de la Révolution. Tous deux ont le même sang-froid dénué de toute conscience pour ce qui est de l’argent et de l’honneur. Tous deux servent avec la même infidélité, la même absence de scrupules, la République, le Directoire, le Consulat, l’Empire, et la monarchie ». Stefan Zweig

 

La presse

« Un passionnant thriller historique…Une leçon d’histoire et de politique terriblement d’actualité, magnifiée par le jeu superbe de Pierre Hentz et Yves Lambert. » Le Parisien

« Cette étonnante rencontre du rejeton claudiquant d’une aristocratie moribonde et du fils du peuple est servie par deux acteurs de talent. » Theatreonline.com 

« C’est un vrai combat où les coups les plus vicieux sont de mise dans une intensité allant crescendo… Une excellente soirée que je recommande chaudement à tous ceux qui aiment le vrai théâtre et à tous ceux qui aiment l’histoire. » P. Combaluzier / Association « Les Amis de Talleyrand »

Compagnie de l'Aurore - mise en scène Diane Delmont - Avec Pierre Hentz et Yvan Lambert

Contact : Mathieu Charvot - 01.30.15.03.66  - mathieu@capcompagnies.fr

DOSSIER_Le_Souper

Posté par capcompagnies à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]